Élections en RD Congo Jour J-180 : Nangaa recadre la majorité et l’opposition.

La pratique de la politique au Congo-Kinshasa a un caractère un peu festif, sans tenir compte du temps et de l’espace. Alors que l’appel au dépôt des candidatures est lancé depuis le 23 juin dernier, le président de la CENI Corneille Nangaa craint qu’il y ait débordement aux bureaux de réception et traitement des candidatures (BRTC), ainsi qu’aux installations de la CENI, à Kinshasa, capitale du pays, comme aux provinces. De ce fait, les militants qui accompagneront leurs leaders lors de dépôt de leurs candidatures devraient s’arrêter à un périmètre pas moins de 200 mètres.   « « Je voudrais rappeler à l’intention de toutes les parties prenantes au processus électoral que les installations de la CENI sont inviolables conforment à la loi. Je voudrais aussi rappeler aussi que le dépôt de la candidature n’est pas à confondre avec la campagne électorale qui interviendra au mois de novembre conforment au calendrier électoral et conformément à la loi. La CENI ne tolèrera pas la présence des militants devant les BRTC. Limite acceptable, 200 m du périmètre. C’est-à-dire ceux de ces acteurs politiques qui s’amèneront avec des militants pour venir déposer les candidatures, vous aurez à vous organiser pour que vos militants restent dans un rayon d’au-delà de 200 m » » a-t-il stigmatisé, selon la radio onusienne (Radiookapi) en RDC. La campagne électorale prévue pour novembre 2018, selon le calendrier électoral, n’ayant pas encore démarrée, les contrevenants s’en prendront qu’à eux-mêmes. La mesure est applicable à tous, sans discrimination aucune, que le(la) candidat(e) soit de l’opposition ou de la majorité ou indépendant(e).